SERVICE
 
A l’occasion du salon InnoTrans 2018, Schaeffler et ZF ont finalisé leur projet : proposer au marché ferroviaire un système de surveillance conditionnelle digital de la chaîne cinématique mécanique.

A l’occasion du salon InnoTrans 2018, Schaeffler et ZF ont finalisé leur projet : proposer au marché ferroviaire un système de surveillance conditionnelle digital de la chaîne cinématique mécanique. De gauche à droite : Dr. Michael Holzapfel, Senior Vice President Business Unit Rail Europe Industrial Division chez Schaeffler, Dr. Stefan Spindler, CEO Industrial chez Schaeffler, Dr. Klaus Geißdörfer, Head of Division Industrial Technology chez ZF et Eberhard Wilks, Vice President Industrial Technology Rail Drive Systems chez ZF.

 
CONTACT

SCHAEFFLER FRANCE
93 route de Bitche
BP 30186
67506 Haguenau Cedex

Tel.  +33  3 88634040
Mail address

2018-09-18 | BERLIN

La mobilité de demain – commune et digitale

Rail 4.0 : Schaeffler et ZF coopèrent dans le domaine de la surveillance conditionnelle en ligne appliquée à l’industrie ferroviaire


  • Signature d’un mémorandum d’entente sur le salon InnoTrans
  • Surveillance digitale commune des chaînes cinématiques mécaniques équipant le matériel roulant
  • L’objectif de la coopération : espacer les entretiens

A l’occasion du salon InnoTrans 2018, Schaeffler et ZF ont finalisé leur projet : proposer au marché ferroviaire un système de surveillance conditionnelle digital de la chaîne cinématique mécanique. En conjuguant leurs expertises respectives, les deux entreprises réalisent une solution Rail 4.0 à forte valeur ajoutée : un seul et unique système de surveillance conditionnelle suffit pour surveiller de manière digitale tant la transmission mécanique dans son ensemble que chacun des sous-systèmes et composants. L’objectif est de procéder, moyennant l’analyse des données opérationnelles, à des interventions de maintenance en fonction de l’état des composants, d’espacer ainsi les travaux d’entretien et de réduire les temps d’arrêt.

«Seule une coopération interentreprises permettra à la digitalisation de l’industrie de générer une valeur ajoutée » explique Dr. Stefan Spindler, CEO Industrial chez Schaeffler. «Ce projet renforce le partenariat de développement que nous entretenons de longue date avec ZF pour proposer également au secteur ferroviaire une solution Industrie 4.0 qui permettra la mise en œuvre de concepts de services entièrement novateurs ».

Monsieur Dr. Klaus Geißdörfer, Directeur Industrial Technology division chez ZF est convaincu que le marché requiert des plateformes globales, modernes et digitales. «Cette approche de la surveillance conditionnelle en ligne que nous présentons aujourd’hui avec Schaeffler permet à nos clients de mieux planifier les interventions d’entretien et de poursuivre l’optimisation des charges réelles exercées sur la chaîne cinématique. » Les deux partenaires de coopération ont commencé très tôt à exploiter les perspectives d’avenir que représente l’Industrie 4.0. ZF propose des systèmes de transmission ferroviaire équipés de capteurs avec analyse conditionnelle. Schaeffler complète ces systèmes de capteurs spécifiques aux boîtes d’essieu (vibrations et températures selon SIL 2) avec analyse des données correspondante.

Le système de surveillance conditionnelle est conçu sous forme de plateforme ouverte, susceptible de couvrir également, avec d’autres partenaires, la surveillance d’autres composants, voire de bogies complets.

Press kit Innotrans

Schaeffler utilise des cookies pour vous permettre une utilisation optimale. En continuant à utiliser ce site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. En savoir plus

Accepter