SERVICE
 
Nouvelle génération de roulements à rouleaux coniques TAROL de FAG : la largeur du nouveau joint cassette a pu être réduite de 25 % par rapport à la version précédente.

Nouvelle génération de roulements à rouleaux coniques TAROL de FAG : la largeur du nouveau joint cassette a pu être réduite de 25 % par rapport à la version précédente. Les bagues de maintien spécialement conçues pour chaque format garantissent le parfait emplacement de la bague à labyrinthe et de l’embout sur le roulement de boîte d’essieu sans impacter le flux entre les composants.

 
La conception du chariot de montage pour roulements ferroviaires a été entièrement repensée : il se distingue non seulement par son utilisation ergonomique, mais aussi par un prix plus avantageux que la version précédente.

La conception du chariot de montage pour roulements ferroviaires a été entièrement repensée : il se distingue non seulement par son utilisation ergonomique, mais aussi par un prix plus avantageux que la version précédente. Schaeffler montre la pose et la dépose des roulements à rouleaux coniques TAROL.

 
CONTACT

Schaeffler France
93 route de Bitche
BP 30186
67506 HAGUENAU

Tel.  +33  3 88634040
Mail address

2018-09-18 | BERLIN/SCHWEINFURT

Schaeffler au salon InnoTrans 2018 (hall 21, stand 404)

Boîte d’essieu TAROL nouvelle génération : une conception optimisée pour un montage plus rapide et des couples résistants plus faibles


L’amélioration de la rentabilité et de la sécurité du transport ferroviaire commence dès le montage : Schaeffler propose sous sa marque FAG, des roulements à rouleaux coniques TAROL qui se montent de manière automatisée, un nouveau chariot de montage, ainsi qu’un joint pour roulements ferroviaires dont la conception optimisée réduit le couple résistant et donc les coûts d’exploitation.

L’automatisation se poursuit également au niveau du montage des bogies des véhicules ferroviaires. Pour faciliter le montage des roulements de boîtes d’essieu, les ingénieurs Schaeffler ont réuni en une seule unité prête à monter, les trois composants que sont le roulement de boîte d’essieu, la bague à labyrinthe et l’embout. Ils sont maintenant rattachés les uns aux autres par deux bagues de maintien en matière plastique. Cela évite donc d’avoir à manipuler des pièces détachées. Ces nouveaux roulements à rouleaux coniques TAROL de FAG peuvent être rapidement montés à la presse. Les bagues de maintien spécialement conçues pour chaque format garantissent le parfait emplacement de la bague à labyrinthe et de l’embout sur le roulement d’essieu sans impacter la transmission des forces entre composants. De plus, les bagues de maintien sont équipées d’un joint en caoutchouc qui assure l’étanchéité de la surface de contact entre les bagues empêchant ainsi toute intrusion d’humidité dans la fente. Cela permet d’éviter l’endommagement par corrosion de l’essieu.

Nouveau chariot de montage ergonomique

La conception du chariot de montage pour roulements ferroviaires a été entièrement repensée. Tout le système hydraulique est fixé sur la plateforme réglable en hauteur d’un chariot élévateur à ciseaux. En utilisant la pompe à pied, l’opérateur peut facilement élever la plateforme à la hauteur souhaitée. Le vérin hydraulique à rotule s’aligne facilement sur l’extrémité de l’arbre. Le nouveau chariot de montage se distingue non seulement par son utilisation ergonomique, mais aussi par un prix plus avantageux que la version précédente. Au salon InnoTrans 2018, Schaeffler montrera en direct comment poser et déposer les roulements TAROL en utilisant le nouveau chariot de montage. Une autre version équipée d’un système de mesure force/course et d’un écran tactile sera bientôt disponible. Dans le cadre de son assurance qualité, l’utilisateur pourra ainsi documenter toute la procédure de montage à la presse du roulement jusqu’à l’épaulement de l’arbre. À la demande du client, la version standard du nouveau chariot de montage pourra être équipée de ce système de mesure force/course.

Joint cassette à frottement et encombrement réduit pour applications ferroviaires

Les joints de roulement de boîte d’essieu participent largement au frottement global et donc à la puissance d’entraînement requise. De plus, le frottement du joint produit en permanence de la chaleur dans le roulement de boîte d’essieu. L’une des priorités était donc de développer un nouveau joint cassette qui protège efficacement le roulement contre l’intrusion de pollutions mais qui, surtout, réduise le frottement. Sa conception se décline par étapes : une lèvre extérieure anti-poussière empêche l’intrusion de particules grossières, une fente convergente située entre la lèvre anti-poussière et la bague, réduit à sont tour l’entrée d’eau et de poussières. Enfin, une lèvre secondaire collecte les contaminations restantes pour les réacheminer vers l’extérieur. Cette conception optimisée entre la lèvre principale et la bague a permis de réduire le frottement de manière significative. Ainsi, le nouveau joint cassette permet aux exploitants de réduire encore les coûts énergétiques et opérationnels. Par ailleurs, le nouveau joint cassette dispose d’un système de refoulement optimisé de la graisse vers la boîte d’essieu qui en améliore ainsi la lubrification et la durée d’utilisation. Malgré l’intégration de ces nombreuses fonctions, la largeur totale du nouveau joint a pu être réduite de 25 %.

Schaeffler utilise des cookies pour vous permettre une utilisation optimale. En continuant à utiliser ce site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. En savoir plus

Accepter